Les paysages caussenards révèlent des horizons steppiques d’aspect minéral qui forment de vastes plateaux aux grands espaces insondables bordés de puissantes parois rocheuses. Il constitue l’un des paysages les plus emblématique du Rouergue. Les traces humaines remontent très loin, probablement à plus de 400 000 ans comme l’attestent les grottes rupestres. Dans le domaine de la construction, le calcaire constitue la matière fondamentale des paysages caussenards, appareillant l’ordinaire, comme le monumental, les clapas comme les remparts de la Couvertoirade. L’architecture est fondée sur le calcaire, des fondations jusqu’à la couverture. La faible ressource en bois d’œuvre obligera les bâtisseurs caussenards à utiliser quasi exclusivement la pierre.
« Paysages de l’Aveyron, portraits et enjeux » – Gérard Briane et Didier Aussibal – 2007 -Editions du Rouergue

Lavogne

Les dalles qui forment les lavognes ne sont pas étanches, mais elles protègent les berges du piétinement des troupeaux. L’étanchéité est en effet assurée par l’argile déjà présent si la lavogne a été aménagée dans une petite doline, ou par de l’argile rapportée.

Épierrage et Caselle

L’épierrage des parcelles a fourni les matériaux pour la construction des caselles de pierre sèche.