Première rencontre solidaire entre les conseillers départementaux juniors et les jeunes de l’IME de la Roquette et le club canin du pays ruthénois

Missionnés sur le thème général de « L’engagement citoyen au service de l’intérêt général », une des quatre commissions de conseillers départementaux juniors a proposé à l’Institut Médico-Educatif (IME) de la Roquette et au Club canin du Pays ruthénois de se rapprocher, pour conduire une action commune.

Le projet mobilise le club canin, les chiens et leurs maîtres pour organiser des rencontres solidaires entre les conseillers départementaux juniors et les jeunes de l’IME. Elles ont pour pour but de :

  • sensibiliser les conseillers départementaux juniors aux personnes en situation de handicap et plus particulièrement aux jeunes atteints de troubles autistiques.
  • leur permettre de s’engager en leur faveur,  à travers une action de solidarité et vivre avec eux une expérience de forte dimension humaine,
  • favoriser l’apprentissage du contact des jeunes de l’IME vers d’autres jeunes,
  • sensibiliser les jeunes à l’éducation et aux soins des chiens et plus généralement des animaux.

Ainsi, le mardi 4 décembre, l’ensemble des participants, acteurs de cette action civique et solidaire, étaient accueillis à l’IME de Lapanouse de Séverac par les conseillères départementales Magali Bessaou, Danièle Vergonnier Vice-présidentes et Camille Galibert, conseiller départemental et maire de Séverac d’Aveyron. Benjamin Albouy, directeur de l’établissement et Dominique Roure, président de l’Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public (ADPEP 12) gestionnaire de l’IME, avaient tout mis en œuvre pour permettre le meilleur déroulement de cette rencontre inter jeunes.

Félicités par les élus pour cette initiative innovante fondée sur l’éveil civique, l’ensemble des jeunes et les bénévoles du Club canin ont visité la ferme et les ateliers pédagogiques de l’IME. Un seul objectif à ces rencontres : s’apprivoiser, se découvrir, se connaitre et développer des relations humaines bienveillantes, grâce à la médiation sensible des chiens « visiteurs ».

De prochaines séances seront organisées de janvier à avril 2019 avant d’en présenter le bilan à l’Assemblée départementale à la fin du 1er semestre 2019.