Interview de Benoît DECRON, Conservateur du musée Soulages à Rodez