Briser le réflexe : je paye, je prends, je jette.

Quels sont les  déchets dans les collèges ? En quelle quantité ? Pourquoi ces déchets ? Comment fait le collège pour les gérer ? Que peuvent faire les élèves pour les réduire ? Telles sont les nombreuses questions auxquelles la commission des jeunes a  réfléchi.

Afin de mieux appréhender le sujet, les jeunes de la commission ont visité divers sites aveyronnais en lien avec leur thème de travail : la Recyclerie du Rouergue, association à vocation d’insertion sociale, le collège public d’Onet le Château, établissement scolaire précurseur en matière de tri et de compostage des déchets alimentaires et le Centre de valorisation des déchets ménagers de Millau.

Suite à cette démarche d’appropriation de la thématique les jeunes ont souhaité sensibiliser la communauté éducative à la réduction des déchets dans les collèges. Ils ont d’abord créé et diffusé un questionnaire pour recenser les actions existantes conduites dans les collèges en matière de gestion des déchets. Puis, en partenariat avec le collège Denayrouze à Espalion ils ont mis en œuvre une expérience pratique de mesure des déchets dans l’établissement.

A partir de cette expérience et des photos des déchets, ils ont  créé un objet artistique porteur d’un message écologique envers les collégiens. Avec l’aide de Cyril Hatt, artiste plasticien, ils ont construit un mobile géant qui représente une poubelle renversée contenant les déchets non consommés du repas, ainsi que ceux liés à sa préparation.

L’œuvre a pour objectif d’être interactive et chacun pourra lors de son exposition dès la rentrée prochaine dans les collèges qui le souhaiteront, se faire photographier avec et communiquer via les réseaux sociaux sur la problématique des déchets et du gaspillage alimentaire. En effet, à travers cette technique propre à Cyril Hatt, les déchets sont perçus différemment et prennent un sens esthétique que les jeunes ne soupçonnaient pas au départ de leur travail.